Info entrepreneurs reçoit le soutien financier de développement économique Canada L'équipe d'experts en information d'affaires de la chambre de commerce du Montréal métropolitain
Guide

Innover dans les produits et services

Partager sur :
Sauvegarder ce document Vous devez d'abord être connecté pour sauvegarder ce document. Imprimer

Les entrepreneurs qui conçoivent et exécutent un plan clair pour lancer leurs produits sur le marché ont plus de chances de réussir que ceux qui ne le font pas. Ce guide explore les 10 étapes essentielles du processus d'innovation.

1. Recueillir

La première étape du processus d'innovation consiste à rassembler un certain nombre d'idées en observant et en analysant le marché.

Inventer un produit ou un service qui répond à une demande non comblée peut représenter une excellente occasion d'affaires. Pour ce faire, il suffit de répondre aux questions suivantes :

  • Pour quels produits ou services inexistants y a-t-il un besoin?
  • Quels besoins des consommateurs peut-on combler par une invention?
  • Quels procédés, que je connais bien, pourrais-je améliorer en inventant un nouveau procédé, un produit ou un service?
  • Quelles idées pourrais-je convertir en inventions?

2. Filtrer

Après avoir généré un certain nombre d'idées, la prochaine étape consiste à opter pour celles qui offrent le plus de potentiel et à centrer vos efforts sur la façon de les développer.

3. Protéger son idée

De manière générale, la propriété intellectuelle (PI) s'entend des droits qui découlent de l'activité intellectuelle dans les domaines industriel, scientifique, littéraire et artistique. Les droits de PI, sous leurs diverses formes - brevets, marques de commerce, droits d'auteur, dessins industriels, ou topographies de circuits intégrés - rétribuent cette activité intellectuelle.

L'Office de la propriété intellectuelle du Canada (OPIC) est chargé de l'application de la plupart des lois sur la PI du Canada et leurs règlements d'application de façon qu'ils répondent aux besoins actuels et futurs des clients et contribuent de manière optimale à l'économie canadienne. Pour plus de renseignements, composez le 514 496-1797 ou le 1 866 997-1936 en région. Vous pouvez également consulter Propriété intellectuelle pour les entreprises.

Brevets

Pour être brevetable, une invention doit remplir trois conditions :

  • être nouvelle (c'est-à-dire la première au monde);
  • être utile (c'est-à-dire fonctionnelle et exploitable);
  • constituer un apport inventif et ne pas aller de soi pour une personne versée dans le domaine en question.

Il peut s'agir d'un produit (p. ex. une serrure de porte); d'une composition (p. ex. un composé chimique utilisé dans les lubrifiants de serrures de porte); d'un appareil (p. ex. une machine permettant de fabriquer des serrures de porte); d'un procédé (p. ex. une méthode de fabrication des serrures de porte); ou encore d'une amélioration d'un de ces éléments. En fait, la majorité des brevets représente des améliorations apportées à des inventions déjà brevetées.

Un brevet confère des droits exclusifs au propriétaire d'une invention revendiquée. Les demandeurs doivent présenter une demande de brevet le plus tôt possible, au cas où quelqu'un d'autre travaille sur la même chose.

La protection conférée par un brevet est en vigueur dans le pays qui délivre le brevet. Il est possible de présenter une demande de brevet étranger au Canada en vertu du Traité de coopération en matière de brevets (PCT) ou directement auprès du bureau des brevets du pays étranger en question. Pour plus de renseignements, consultez Brevets.

Avant de déposer une demande ou avant d'investir dans de nouvelles activités de R-D, vous pouvez effectuer une recherche dans la Base de données sur les brevets canadiens pour voir si votre invention existe déjà.

Marques de commerce

Une marque de commerce consiste en un mot, un symbole ou un dessin (ou une combinaison de ces éléments) servant à distinguer les marchandises ou les services d'une personne ou d'un organisme de ceux d'un tiers offerts sur le marché. Les marques de commerce en sont venues à représenter non seulement les marchandises et les services eux-mêmes, mais aussi la réputation de l'entreprise. À ce titre, elles sont considérées comme une propriété intellectuelle (PI) importante. Une marque de commerce enregistrée peut être protégée de l'usage abusif et de l'imitation par procédure judiciaire.

Les slogans, les noms de produits, les emballages distinctifs ou les formes exclusives d'un produit constituent autant d'exemples de caractéristiques qui peuvent être enregistrées comme marques de commerce. Pour plus de renseignements, consultez Marques de commerce.

La Base de données sur les marques de commerce canadiennes constitue le registre officiel des marques de commerce au Canada et contient les données sur toutes les marques de commerce qui sont en attente, enregistrées et inactives.

Droits d'auteur

En termes simples, le droit d'auteur interdit aux autres de copier votre oeuvre sans votre permission. Il s'applique aux œuvres originales de nature littéraire, dramatique, musicale ou artistique, comme les livres, les pièces de théâtre, les chansons, les peintures, les consignes de sécurité, les pages Web, les guides pratiques et les prospectus. Le droit d'auteur s'applique également à trois autres types d'oeuvres : les prestations (acteurs, musiciens, danseurs et chanteurs); les signaux de communication (radiodiffusions); et les enregistrements sonores (disques, cassettes et disques compacts). Pour plus de renseignements, consultez Droits d'auteur.

La Base de données sur les droits d'auteur canadiens vous permet de visionner tous les droits d'auteur enregistrés ou radiés au Canada depuis le 1er octobre 1991. On y trouve les droits d'auteur conventionnels (oeuvres originales littéraires, artistiques, dramatiques et musicales); et les autres objets du droit d'auteur (prestations, enregistrements sonores et signaux de communication); ainsi que des renseignements sur les licences et les cessions.

Dessins industriels

On appelle dessin industriel les caractéristiques visuelles touchant la configuration (forme), le motif ou les éléments décoratifs (ou toute combinaison de ces éléments) d'un objet fini. L'objet peut être fabriqué à la main ou à l'aide d'un outil ou d'une machine. Le dessin doit posséder des caractéristiques visant à capter l'intérêt visuel, mais même si le Bureau des dessins industriels ne jugera pas de la qualité esthétique de ces caractéristiques, il en évaluera l'originalité.

Les dessins industriels sont protégés en ce qui a trait à la forme originale, au modèle, à l'ornementation ou à la configuration utilisés pour conférer un caractère distinctif à un produit manufacturé fini. Les illustrations de votre jeu de société peuvent donc être protégées par un droit d'auteur, tandis que la planche comme telle peut être protégée en vertu de la Loi sur les dessins industriels. La protection du dessin industriel peut être obtenue pour la forme d'une table ou la garniture d'un manche de cuillère, par exemple. Comme c'est le cas pour les brevets, la protection offerte en vertu de la Loi sur les dessins industriels ne peut être accordée qu'après enregistrement de la demande. Pour plus de renseignements, consultez Dessins industriels.

La Base de données sur les dessins industriels canadiens est une base de données consultable qui comprend tous les dessins industriels qui ont été enregistrés à compter du 15 juin 2002.

Topographies de circuits intégrés

Un circuit intégré est un produit destiné à remplir une fonction électronique, dans lequel les éléments et les interconnexions sont intégrés dans ou sur une pièce de matériau (comme une microplaquette). Un produit de circuit intégré est une micropuce. La protection vise la topographie d'un produit de circuits intégrés, lequel est une unité manufacturée consistant en une série de couches de semi-conducteurs, de métaux, d'isolants et d'autres matériaux. La configuration tridimensionnelle est une « topographie ». C'est le schéma original de la topographie qui est protégé.

Pour être admissible, la topographie doit avoir été conçue à la suite d'un effort intellectuel et ne pas être la reproduction de la totalité ou d'une partie importante d'une autre topographie. Les topographies de circuits intégrés sont protégées dès l'enregistrement de la demande, mais la loi ne protège pas les topographies usuelles chez les concepteurs de topographies ou parmi les produits existants. Pour plus de renseignements, consultez Topographies de circuits intégrés.

4. Rechercher

Lorsque vous avez opté pour une idée qui présente du potentiel, la prochaine étape consiste à faire de la recherche sur le marché, à parler à des acheteurs éventuels, à évaluer la concurrence et à documenter vos constatations. Pour plus de renseignements, consultez Études de marché - Guides.

5. Évaluer

Si vous inventez un nouveau produit ou si vous envisagez d'en concevoir un que vous ajouterez à votre gamme actuelle de produits, il y a un certain nombre de critères essentiels dont il faut tenir compte quand vous évaluerez si cela est réaliste.

6. Planifier

Après avoir étudié le potentiel du marché et évalué la concurrence, vous devez établir les bases de financement du projet et élaborer des plans d'affaires et de marketing. Consultez Plan d'affaires - Guides, Rédiger un plan marketing et Financement.

7. Développer

À cette étape, l'objectif principal est de mettre au point votre prototype et votre preuve de concept en tenant compte des attentes du marché pour arriver à la fabrication des premières maquettes et du premier prototype et en ayant recours à l'expertise disponible et aux commentaires d'acheteurs potentiels. Il faut arriver à raffiner votre produit en vous assurant que le résultat final sera fonctionnel, performant, esthétique, protégeable par brevet, supérieur aux produits concurrents, et tout cela, en maintenant le coût de fabrication le plus bas possible.

La mise au point technique nécessite, en général, l'implication d'une équipe constituée d'ingénieurs et de designers industriels qui travaillent conjointement avec l'inventeur sur le projet. Le designer industriel est un professionnel formé pour mettre au point des produits pouvant être fabriqués à l'échelle industrielle en tenant compte des caractéristiques et des besoins humains, de l'esthétisme, de la sécurité, des attentes du marché, des méthodes de fabrication disponibles, de leur usage et de leur entretien.

8. Éprouver et ajuster

Lorsque le prototype a été conçu, il faut décider si des modifications sont nécessaires en mettant les prototypes et les procédés à l'épreuve à l'interne ou auprès d'un nombre restreint d'acheteurs éventuels.

Vous pourriez avoir recours à la vente en consignation. Vendre des produits en consignation veut dire que les produits sont expédiés à un commerçant qui ne vous paie vous, le consignateur, que si la marchandise est vendue. Quand il s'agit d'un produit dont la conception ou la fabrication sont nouvelles, et qu'on ne peut pas faire état des ventes antérieures, les détaillants en feront plus volontiers la promotion si leurs risques de perte financière sont minimisés.

À la suite de la cueillette des commentaires des consommateurs et des distributeurs, et de l'analyse des comportements d'achat, il vous faudra peut-être ajuster votre prototype et lui apporter toutes les modifications jugées nécessaires par suite des essais.

9. Agir

Votre demande de brevet a été déposée, vous avez un prototype de votre invention ou de votre nouveau produit en main et les études démontrent que votre invention est très prometteuse. Vous avez maintenant le choix de produire ou d'émettre une licence d'exploitation.

Production

Vous devez exercer un contrôle rigoureux sur l'utilisation des matériaux, des composantes ainsi que sur l'efficacité des équipements et de la main-d'œuvre. Vous êtes maintenant prêt à livrer la marchandise à votre réseau de distribution.

Licence d'exploitation

Vous êtes l'auteur d'une invention qui a reçu une évaluation favorable et vous l'avez brevetée. Ou encore votre société ne dispose pas des capitaux ou des compétences nécessaires pour fabriquer et commercialiser ce produit sur le marché international. Dans ces deux cas, vous pourrez préférer concéder une licence de votre technologie plutôt que d'essayer de fabriquer et de commercialiser vous-même le produit. De la même façon, la délivrance d'une licence pourra se révéler la seule façon pratique pour vous de tirer le potentiel de vos produits.

Le fait d'attribuer des licences à des sociétés implantées dans d'autres régions du Canada, ou dans d'autres pays, accroît vos possibilités tout en réduisant au minimum vos risques en ayant recours à des entreprises qui ont déjà les capacités de fabrication nécessaires et les niveaux de commercialisation voulus.

10. Surveiller

À la suite du lancement du produit ou du service, il importe de comparer les chiffres de ventes et autres indicateurs financiers aux prévisions budgétaires et, au besoin, d'apporter les modifications nécessaires au plan d'affaires.

Ce n'est que lorsque vous récupérez complètement votre investissement par la vente de votre invention ou de votre produit que vous atteignez le seuil de la rentabilité. Lorsque votre invention rapporte beaucoup plus qu'elle ne coûte à faire et ce, pour une période de temps suffisamment longue, vous pouvez alors considérer que votre invention est un succès commercial.

Pour toute demande de renseignement, veuillez contacter nos agents d’information.

Ces renseignements vous ont-ils été utiles?